Archives de catégorie : Jules Armand BERTHIER

8 juin 1916

Activité ennemie Infanterie

Nulle

Artillerie

Tir intermittent dans la matinée. Quelques 105 sur le boyau du Génie vers 16h.

Travaux

Non observés

Activité française Infanterie

Surveillance

Artillerie

Quelques coups de 75 dans la matinée.  Bombardement intermittent des 1ères lignes ennemies de 12h à 15h15. Vers 16h tir de réglage de 155 sur le point 829.

Travaux

Réfection des P.P. et de TR. Dégagement des boyaux d’accès de P.P. 12, 19 et 20. Déblaiement de TR et du boyau de Cernay. Continuation des abris.

Pertes

3 blessés légers dont 2 par balle et 1 par éclat d’obus

Relèves

Relève du 317ème par le 130ème dans la nuit du 7 au 8

Caractéristiques des 24 h

journée calme

Suite au CR du 8 juin

Le 9 juin vers 1h30 une patrouille allemande d’environ 8 hommes a tenté un coup de main sur PP 1 bis.

Les patrouilleurs se sont approchés en rampant puis arrivés à proximité du P.P. ils se dressèrent en criant et se précipitèrent sur le P.P. en lançant des grenades  et en tirant des coups de revolver.

Cette attaque éventée par les guetteurs a été repoussée à coups de fusil et de grenades. Un allemand qui avait sauté dans le P.P. a été fait prisonnier par le soldat Pinson Albert et le 248 de la 9ème Compagnie qui s’en est emparé immédiatement et l’a désarmé.

Au cours de cette affaire le P.P. français a eu 2 blessés légers par grenades, un cadavre allemand gît dans la plaine.

A la même heure une tentative identique se produisit contre le P.P. 1 sur lequel les Allemands lancèrent 3 grenades qui éclatèrent à proximité mais en avant, à droite et à gauche de l’extrémité du P.P. qui n’eut pas de blessé.

Le poste Français venait de surprendre le brui préparatoire à l’attaque ; la riposte par grenades et balles fut immédiate et la tentative enrayée au-delà des fils de fer et barrières de protection.

JMO

Situation géographique au 8 juin 1916

Publication du JMO suite à la dissolution du 282ème RI

Le 282ème ayant été dissous au 1er juin 1916, nous nous sommes posés la question de la suite. Jules Armand Berthier avait intégré la 5ème section des COA en juin 1915 puis la 12ème section des COA en décembre 1915. Par manque de temps nous n’avons pas pu nous déplacer pour l’instant à Vincennes pour en connaître davantage sur les COA et connaître le parcours réel du Poilu Berthier.

Nous avons continué la publication du JMO du 282ème car c’est un document que peu de gens iront lire et que nous avons trouvé très intéressant sur l’organisation d’un régiment en campagne. Mais avec cette dissolution que faire ?

Le Poilu Berthier sera affecté au 130ème RI au Grand Quartier Général (GQG) le 14 octobre 1916. Toujours dans cette idée de faire apparaître la richesse des JMO, il nous fallait absolument trouver quel JMO publier et l’idée de publier le JMO du 130ème dès le 2 juin, donc en avance par rapport à l’affection du Poilu Berthier nous est venue.

L’aventure du blog continue !

Les auteurs

1er juin 1916

Le régiment est dissous à la date du 1er juin.

  • Le 5ème Bataillon forme le 4ème Bataillon du 204ème Régiment d’Infanterie.
  • Le 6ème Bataillon forme le 4ème Bataillon du 289ème Régiment d’Infanterie.
  • La 1ère Cie de Mitrailleuses forme la Cie 4 du 204ème Régiment d’Infanterie.
  • La 2ème Cie de Mitrailleuses forme la Cie 4 du 289ème Régiment d’Infanterie.
  • La Cie Hors Rang est répartie dans les Cies Hors Rang des 204ème et 289ème Régiments d’Infanterie et la Cie Dépot de la 109ème Brigade.
  • Le Lieutenant Petit passe au 289ème RI.
  • Le Lieutenant Baillard passe au 204ème RI
  • Le S/Lieutenant Doret passe au 204ème RI.
  • Le S/Lieutenant Viard passe au 289ème RI.
  • Le Lieutenant-Colonel Lacour, le Lieutenant Lée officier de détails, le Médecin-Major comptent administrativement au 289ème Régiment d’Infanterie en attendant une affectation.

Le  1er juin 1916   

Signé : Lieutenant-Colonel Lacour commandant le 282ème .

JMO

Situation au 1er juin 1916

Situation particulière au 1er juin 1916